Catégories
Rédaction web éthique

Découvrir la rédaction éthique et engagée

Vous vous interrogez sur la rédaction éthique ?

Dans ce cet article, j’ai pris soin de vous compiler une définition – à ma sauce – de ce qu’est le marketing éthique. J’en ai profité pour vous expliquer comment il est possible d’écrire de manière éthique, puis, comment installer un marketing éthique et responsable au sein d’une entreprise.

Si vous êtes une entreprise ou une association à impact positif, je peux vous accompagner dans votre démarche de rédaction de contenu. Pour cela, je vous invite à contacter Ecrire et Raconter par mail ou par téléphone.

Ecrire de manière éthique et responsable - Ecrire et Raconter

La rédaction sur internet : quel est l’intérêt ?

1. Découvrir la rédaction web (rappel)

Tout d’abord, il me semble essentiel de rappeler les bases. Qu’est-ce que la rédaction web ? Ce groupe de mots est devenu à la mode il y a quelques années, bien qu’il y a cinq ans ce métier n’existait pas, aujourd’hui la rédaction de contenu est devenue essentielle pour développer son activité sur le web.

En quelques mots, et pour faire bref, le rédacteur web est un fin expert des mots et un gaga d’Internet. Ses atouts ? Il parle à votre audience, à votre cible avec les bons mots, les mots justes, pour le faire adhérer à une solution ou à un produit.

Sur Internet que ce soit les articles de blog, les fiches-produits, les pages de site, les livres blancs, le contenu digital pleut de tous les côtés. Or, la rédaction de contenu est une compétence, et ce n’est ni le community manager, ni le webmaster ni le commercial qui pourront vous épauler dans cette mission.

Bien généralement, on se penche sur la rédaction web lorsque l’on a besoin d’une optimisation du SEO. Et c’est tout à fait normal, le rédacteur web maitrise l’art d’optimiser le contenu pour les moteurs de recherche. Les balises titres, les mots-clés, les métatitles et compagnie, le rédacteur web éthique, il connaît !

Ecrire et Raconter agence de rédaction éthique

2. S’approprier la rédaction pour aller vers plus d’éthique

Parler d’éthique est délicat. L’éthique étant purement subjective, il définit les conceptions morales d’une personne. Alors, parler d’écrire de manière éthique semblerait un peu flou.

Pourtant, le rédacteur détient un rôle dans l’image de l’entreprise. Une rédaction éthique consiste à  arrêter les stigmatisations. Que l’achat des produits ménages, des courses alimentaires ou des couches du petit dernier, n’est pas réservé qu’aux femmes, de même que pour la contraction d’un crédit, l’achat d’une voiture ou l’abonnement à une salle de sport, ces missions concernent à la fois les hommes et les femmes.

 

Il s’agit d’être plus inclusif. Bien évidemment, adopter l’écriture inclusive est une étape, et toutes les entreprises n’en sont pas à ce stade aujourd’hui. Et pourtant.

Ne catégorisons pas. 

Écrire de manière plus éthique, c’est aussi adopter plus de transparence. Parler franchement, annoncer et dire la vérité à vos clients et à vos consommateurs. Ne pas tromper, parce qu’un bad buzz est si vite arrivé. 😉

Qu’est-ce que la rédaction éthique et engagée ?

1.Comprendre le marketing éthique

Avant, nous parlons d’un marketing en 2 Dimensions. À l’école, on nous apprenait le marketing comme étant la combinaison des attentes des consommateurs avec le savoir-faire de l’entreprise. Cette combinaison aboutissait à la valeur ajoutée du marketing. Aujourd’hui, tout a changé. Le monde a évolué et le marketing aussi. On a donc intégré une troisième dimension, celle de la société. En plus de savoir répondre aux besoins du marché, il est impératif que l’entreprise réponde aussi aux besoins environnementaux et sociétaux.

Il est vrai que lorsque l’on parle de marketing responsable, on pense à communiquer sur la démarche environnementale. En réalité, rentrer dans une démarche de marketing responsable, c’est aussi refuser de faire la promotion de comportements néfastes sur la qualité de l’environnement et des relations sociales.

On peut définir alors le marketing responsable : minimise les impacts négatifs liés à la mise sur le marché d’un produit ou d’un service.

De plus en plus, la publicité est critiquée, beaucoup critiquée. On la lie à la surconsommation. Pourtant, bien utilisée, elle peut être une arme pour se diriger vers un monde plus responsable. Le marketing peut rendre désirable, mettre en avant une offre, une nouvelle solution qui résout les problématiques (climatiques, sociétales, éthiques) de notre monde actuel.

À notre échelle, nous avons donc tous une grande responsabilité de faire la promotion des meilleures solutions afin d’évoluer vers une consommation plus responsable et raisonnable.

Le marketing éthique doit rendre visibles et de manière sincère les efforts des entreprises pour réduire les impacts négatifs de la mise sur le marché du produit ou du service (commercialisation, production, vente, conception, consommation, élimination).

2. Le web dans tout ça ?

Le digital a été très vite une solution pour remplacer la communication papier et l’événementiel. Bien entendu, les factures d’énergie gonflent progressivement afin d’alimenter les communications numériques. À ce stade, les entreprises doivent réduire leurs impacts énergétiques, communiquer plus « intelligemment », accompagner et protéger les consommateurs par des messages responsabilisants.

En plus de partager un message honnête, des gestes simples peuvent être mis en place : utiliser des logiciels libres de droit, lancer une démarche vers le zéro déchet, offrir une rémunération juste, favoriser la collaboration avec des partenaires locaux, etc.  

À toutes les étapes de la vie du produit, la communication doit être la plus transparence possible. Que ce soit sur la conception du produit, sur les partenaires, ou sur les impacts écologiques et sociétaux. Il est important de véhiculer et de raconter LA vraie histoire.

Agence de rédaction éthique écrire et raconter

3. Faire de la rédaction éthique

Sur Internet, les entreprises se doivent de raconter la réalité. Il est important de partager l’histoire de l’entreprise. Quelle est son ambition ? Quels sont les chiffres ? Quels sont les objectifs de l’année et des années prochaines ?

En racontant la vraie histoire, vous, entreprise vous gagnerez en crédibilité. Il ne sert à rien de mentir.

Le message transmis par l’entreprise se doit de communiquer de manière claire et transparente. Pour ce faire, il faut informer, mais aussi soutenir et accompagner le public dans un changement de consommation. Par exemple, pour la production et la commercialisation d’une lessive éco-conçue, il ne suffit pas de faire la promotion du produit seul. La communication sert également à accompagner, de manière pédagogique le consommateur. L’entreprise doit sensibiliser son public, et mettre à disposition une recette de lessive maison (DIY), des tutoriels, et informer sur les provenances et la fabrication des ingrédients.

Dans le cas d’Ecrire et Raconter, agence de rédaction engagée, nous accompagnons les entreprises ayant pris en compte une dimension éthique, écologique ou sociétale dans leur création. Nous refusons de travailler avec des entreprises encourageant à avoir un comportement néfaste pour la société ou pour l’environnement. Il est également important pour nous de mettre en avant les projets à impact positif dans notre communication !

4. Qui peut faire de la rédaction éthique et responsable ?

Nous sommes tous responsables, à notre échelle, et pouvons prendre part dans ce nouveau virage.

Que vous soyez petite ou grande entreprise, indépendant ou association, vous avez votre part de responsabilité et pouvez prendre en compte cette démarche écologique et sociétale dans votre entreprise.

Bien entendu, votre message doit rester cohérent avec la mission de l’entreprise. Certains secteurs d’activité – de l’énergie bas-carbone, entre autres – sont difficilement crédibles dans leur démarche d’éco-responsabilité sachant que leur mission est de fournir du pétrole à un large public. Mouais, mouais. Il faut que cette dimension environnementale et sociétale soit prise en compte de manière globale dans l’entreprise, il ne s’agit pas de faire un « coup de comm ». Là on tomberait dans du « greenwashing » ou du « socialwashing ».